Je suis témoin

Si vous suspectez des faits de violences, que vous en avez constatés ou que l’on vous en a révélés, vous devez agir au plus vite ! Notre équipe est là pour vous soutenir et pour vous conseiller sur la procédure à suivre.

VOUS ÊTES TÉMOIN DE VIOLENCES SEXUELLES

Comprendre et savoir agir…

Un enfant essaie toujours de manifester sa souffrance, souvent de manière détournée, implicite ou inconsciente, il va bien souvent alerter avec des signes comportementaux. Ces changements de comportement se manifestent différemment en fonction des tranches d’âge. Retrouvez le tableau dans les documents à télécharger.

Il est important de lui indiquer qu’il y a des professionnels qui peuvent l’accompagner. Si elle  souhaite dénoncer les faits, vous pouvez l’accompagner ou l’inviter à aller porter plainte. En revanche, si elle ne souhaite pas porter plainte à ce stade, vous pouvez lui proposer de rédiger les faits qu’elle a portés à votre connaissance. Dans tous les cas, vous devez respecter ses choix et éviter d’être directif.

Toute personne ayant connaissance d’une situation où un enfant est en danger doit la signaler. Pour être certain de la procédure à engager, renseignez-vous auprès de professionnels de l’enfance tels que le 119 Enfance en danger, des associations d’aide aux victimes, le service de protection de l’enfance du département…

Toute personne qui a connaissance de faits sur mineurs et qui ne le signale pas aux autorités judiciaires ou administratives s’expose à des sanctions pénales pouvant aller jusqu’à 7 ans de prison et 100 000 euros d’amende.

Identifier une situation à risque

Les révélations et les signaux alarmants
J’ai aperçu mon collègue consulter du contenu pédopornographique sur son téléphone
Ma soeur m’a dit que son petit-ami l’avait forcé à coucher avec lu
Mon fils m’a dit que sa meilleure amie se scarifie depuis qu’elle vit chez son père
0 %
Dans 94% des cas, les agresseurs sont des proches
IVSEA, 2015
0 /2
1 victime sur 2 agressée pendant l’enfance a tenté de se suicider
Association Mémoire traumatique et victimologie
0
Les victimes mettent plus de 12 ans à parler après les faits
MTV / Ipsos, 2019
0 %
Seules 12% des victimes de viols ou de tentatives de viols ont porté plainte
Enquête Virage de l’INED

NOUS LES AVONS ACCOMPAGNÉS

Face à ces situations, ils ont réagi
Venez vous informer lors d’une réunion publique près de chez vous

Les fédérations engagées

Pour lutter contre les violences sexuelles à nos côtés